Japon
Nihon-ga ou peinture japonaise traditionnelle

L’univers de ABE Aya est un jardin de fleurs créé à partir de matériaux traditionnels : washi (papier japonais), iwaenogu (pigments minéraux), Kinpaku et Ginkapu (feuilles d’or ou d’argent) et sumi (encre). Concentrée sur le graphisme de la fleur, les œuvres de ABE Aya s’inspirent du style japonais sublimé par une expression très personnelle, dynamique, qui dépassent largement les stéréotypes de la peinture traditionnelle.

Sa vie au Japon
ABE Aya a vécu 1 an à Ithaca dans le district de New York avant d’étudier la peinture traditionnelle au Japon avec le Maître Takeda (de 1975 à 1988).
En 1980, elle obtient un Master des beaux-arts de l’université Gakkugei de Tokyo.
Aujourd’hui, ABE Aya vit et travaille à Mitake qui est situé dans la préfecture de Tokyo. Mitake est notamment connu pour son musée Ghibli consacré aux réalisations du studio Ghibli, du célèbre réalisateur MIYAZAKI Hayao. Elle est très connectée avec le milieu artistique de Tokyo où elle expose régulièrement ses œuvres.
C’est une artiste très indépendante, qui ne se revendique d’aucun courant artistique.

Sa technique : le « Nihon-ga », peinture traditionnelle japonaise
Il est intéressant de noter qu’à ses débuts, ABE Aya voulait dessiner des Mangas. Les « Mangas » viennent d’une tradition qui remontent au 16ème siècle et dont la technique a inspiré le « Nihon-ga » qui reprend les matériaux ainsi que la recherche de lignes, de volumes, de couleurs. C’est bien la recherche du volume et des lignes qui motive son travail actuel.
La nature est omniprésente dans la peinture japonaise traditionnelle. ABE Aya s’est concentrée sur les fleurs et plus particulièrement, sur le « Glorosia », un lys grimpant qui peut atteindre jusqu’à  2 mètres de haut. Une fleur que l’on trouve en Afrique du Sud et dans les pays d’Asie du Sud. Une variété de « Glorosia » nommée « Misato-red » est cultivée au Japon, à Misato dans la préfecture de Kochi (île de Shikoku).
C’est cette fleur qui inspire l’œuvre de ABE Aya pour ses formes délicates et ses couleurs étonnamment éclatantes (rouges, roses, blanches, ocres…). Une fleur qui est le reflet du temps qui passe, de la vie. Un être vivant à part entière : naissance, maturité, vieillissement, mort.
Le « Glorosia » est symbolique tant par son nom (glorieux) que par ses formes artistiques, esthétiques ou ses fractures légères. Chaque œuvre est inspirée par une fleur unique, que l’artiste sélectionne avec soin.
Jour après jour, l’artiste découvre les éléments qui composent cette fleur, sa texture, ses couleurs, ses formes, son mouvement, le message qu’elle lui inspire. Une étape méditative très importante dans sa démarche créatrice.
Ensuite vient le temps des photos prises sous tous les angles, puis du dessin, du croquis. Il ne s’agit pas de reproduire la fleur à l’identique mais de créer son « propre » « Glorosia ».
La mise en couleur est une étape très délicate car l’artiste compose et crée elle-même ses couleurs à base de pigments et de colle naturels. Il y a alors un long travail de recherche qui commence, pour parvenir à la couleur souhaitée par l’artiste, celle qui sera en parfaite adéquation avec l’œuvre finie.
ABE Aya vit dans un univers de ces fleurs qui emplissent son espace de travail, son jardin, auquel elle apporte un soin particulier pour en faire un lieu merveilleux dit-elle !
En fonction de la taille du tableau et de sa complexité, le temps de réalisation peut varier entre 2 semaines, pour des œuvres de petite taille, à 6 mois, pour des tableaux de très grande taille.

Son oeuvre
Depuis 1993 les œuvres de ABE Aya sont très exposées à Tokyo soit en galerie soit dans des musées (Fuchu Art Museum, Mitaka City Arts Center)
En 2011, sa carrière prend un tournant plus international :

2011 - New York “Flower Transformation” Ouchi Gallery Brooklyn
2012 - Bari (Italie) "The 6th 100Artist Exhibition" Sala dei Templari, Molfetta
2013 - Paris “Floraison et défloraison” Espace Culturel Bertin Poirée
2013 - Londres “SAI・EN” Menier Gallery
2013 - New York “Artexpo New York
2014 - Moscou “what is art ?” by ARTEC, Ostrovsky Museum
2015 - Florence “X FLORENCE BIENNALE” Fortezza da Basso
2015 - Shanghai “Monthly Group Exhibition”
2015 - Chouzy-sur-Cisse (France) “ARTEC 2015”

Sommaire