Depuis quelques années, les entreprises ouvrent leur porte à la culture et à l’art contemporain. Ces deux mondes qui semblaient autrefois inconciliables voire contradictoires, sont devenus aujourd’hui, pour l’un comme pour l’autre, un point d’appui pour leurs développements.

L’art permet aux entreprises de se différencier par le choix d’un positionnement unique. En affirmant son intérêt pour l’art, l’entreprise fait transparaitre une image nouvelle, une image d’ouverture sur le monde, qui s’inscrit dans son temps. L’art devient alors un moyen d’ancrage et de rayonnement sur le territoire. D’autres démarches sont également intéressantes à noter : certaines grandes maisons du luxe par exemple, mettent en relation leurs artisans avec des artistes pour rapprocher des savoir-faire et favoriser une synergie vers l’innovation.

L’art est également pour l’entreprise, un vecteur d’émancipation et de cohésion pour ses collaborateurs. L’organisation d’expositions temporaire au sein même des bâtiments de l’entreprise par exemple, permet de renforcer les liens entre collègues, leur apportant d’autres sources d’inspiration et d’ouverture. Chacun peut ainsi vivre une expérience unique, personnelle et intime avec les œuvres, pour ensuite la partager avec ses collègues. 

Cette intégration de l’art au sein des entreprises ouvre aussi de nouveaux horizons pour les artistes. L’artiste n’expose plus simplement dans les musées ou les galeries mais investit également les lieux de travail, favorisant ainsi l’accès de son univers, sa technique à un public différent dans un contexte nouveau.

 

 

Sommaire