Japon
Maki-e ou laque saupoudrée d'or

L’univers du Maître laqueur Toshio SUDO est un hymne à la Nature. En japonais, "milieu" se dit "Fûdo". Ce terme recouvre bien plus que l'environnement naturel. "Fûdo" connote également la dimension culturelle. La société japonaise témoigne en permanence d'une très grande sensibilité à la nature. L'une des manifestations les plus remarquables de cette sensibilité, ce sont les dictionnaires consacrés aux mots de saison ("kigo" en japonais). Ces mots se recensent par milliers et servent notamment à l'écriture des haïkus, ces poèmes de quelques lignes qui évoquent un paysage et les sensations qu'il procure. Les oeuvres délicates et fortes du Maître Toshio SUDO révèlent cette communion intime avec la nature et l’univers ; ainsi les représentations de paysages, d’animaux et en particulier les oiseaux et les plantes, qui occupent une place de premier plan.

Sa vie au Japon
En grandissant à Aizu, berceau des métiers et de l'art du laque, le Maître Toshio SUDO a été influencé dès son plus jeune âge par le travail de son père et des nombreux artisans laqueurs qui l'entouraient. Après ses études à l'Université des arts de Tokyo, il se consacre entièrement à l'art du "Maki-e", en inventant de nouvelles façons d'appréhender cet art traditionnel, qu'il réinvente en permanence. Il a toujours considéré son art avec le regard rafraîchissant d'un enfant qui le découvre.

Sa technique : le « Maki-e », laque saupoudrée d'or et incrustation de nacre, "Raden"
Les créations du Maître associent un maîtrise parfaite des techniques traditionnelles à une puissance imaginative, qui leur confère une diversité expressive. Ses oeuvres sont remplies d'affection et de respect envers la nature et transmettent chez le spectateur, la richessedu coeur. 

Le "Maki-e", décor d'or et d'argent, donne lieu à de très nombreuses variantes. Sur le fond encore humide, les motifs sont saupoudrés d'une poussière d'or ou d'argent et recouverts ensuite d'une couche de laque qui sera polie jusqu'à ce que transparaisse le métal. Le "Hiramaki-e" (décor plat) s'accompagne souvent du "Takamaki-e" (décor en relief). Des incrustations de nacre ("Raden") sont employées seules ou combinées avec le "Maki-e"

Sommaire